Vidéo : Gilles Ardinat dénonce la propagande socialiste dans les lycées d’Occitanie

Voici la question censurée par Carole Delga (séance plénière du 28 mars 2019) : 

SEANCE PLENIERE DU 28 MARS 2019

Question orale posée par Gilles ARDINAT, conseiller régional du groupe RN (article 48R du règlement intérieur) :

Exposé des motifs

Depuis plusieurs mois, nos lycées, déjà largement sous la tutelle idéologique de la gauche, subissent une offensive extrêmement préoccupante. Des acteurs politiques, faisant fi de toute déontologie, investissent nos établissements dans le but évident d’y faire de la propagande à destination de jeunes élèves (pour la plupart mineurs). Cet endoctrinement est d’autant plus pernicieux qu’il bénéficie aux yeux des lycéens de la caution morale de l’Education nationale. En outre la multiplication des séances et évènements politisés se fait au détriment du temps d’enseignement, dont vous savez qu’il est déjà très réduit en France du fait d’un calendrier scolaire contraint.

J’attire notamment votre attention sur trois événements récents :

-En janvier dernier l’association controversée SOS Méditerranée, complice des mafias de passeurs, a obtenu « l’agrément des associations éducatives complémentaires de l’enseignement public » qui lui permet d’« intervenir pendant le temps scolaire dans un établissement d’enseignement public ». Une telle association n’a aucune légitimité pédagogique ou disciplinaire et profitera de la tribune qui lui sera offerte pour faire la promotion du trafic d’êtres humains.

-En février, François Hollande, dont vous avez été la Secrétaire d’Etat, a annoncé le lancement d’une campagne politique à destination des lycéens. Cette opération vise à promouvoir son idéologie européiste en pleine période électorale. Là encore l’intérêt pédagogique d’un tel exercice est très contestable.

-Depuis plusieurs semaines, la campagne hystérique autour de la lycéenne norvégienne Greta Thunberg prend de l’ampleur dans nos lycées. La « grève scolaire pour le climat », qui commence à perturber sérieusement les établissements d’Occitanie, s’apparente à un véritable embrigadement des élèves et fait insidieusement la promotion d’énergies renouvelables dont l’intérêt écologique est pour le mois douteux.

Question :

Madame Delga, notre collectivité est un acteur essentiel du système éducatif régional. En tant que Présidente vous affichez constamment votre attachement à l’éthique républicaine, qui défend notamment le principe de neutralité politique du service public d’éducation. Le Conseil régional doit contribuer à l’amélioration générale du niveau scolaire indépendamment des considérations politiciennes. En outre, les mineurs dont nous avons la charge doivent être préservés de tout prosélytisme ou démarchage partisan conformément à la circulaire Zay de 1936 résumée par la maxime républicaine : « nos écoles doivent rester l’asile inviolable où les querelles des hommes ne pénètrent pas ».

Je souhaite connaitre votre position concernant la multiplication des actions de propagande à destination des lycéens. Je souhaite surtout savoir quelles mesures vous allez prendre pour protéger les lycées d’Occitanie de ces dérives.

95total visits,3visits today

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*