BlanquerGate : les leçons de morale indécentes de la gauche

Communiqué du Forum Ecole & Nation

Depuis plusieurs jours, le ministre de l’Éducation nationale, de la jeunesse et des sports est l’objet d’une nouvelle polémique orchestrée par la presse de gauche (Médiapart et Libération en tête). Jean-Michel Blanquer est accusé d’avoir suscité en 2018 un syndicat lycéen fantoche puis de l’avoir manipulé et financé par de l’argent public. Cette officine macroniste, nommée « Avenir lycéen », est en outre soupçonnée d’avoir gaspillé ses subventions en frais de bouche ou en achats injustifiés de matériel informatique. Toute la gauche morale est aujourd’hui mobilisée autour du hashtag #BlanquerGate et exige la démission du ministre. Les députés mélenchonistes demandent même une commission d’enquête.

Ces cris d’orfraie sont d’une hypocrise sans nom puisque cette création/instrumentalisation de l’association « Avenir lycéen » par Jean-Michel Blanquer n’est ni plus ni moins qu’une reprise des méthodes de barbouzes que la gauche pratique à grande échelle au sein de l’Education Nationale depuis des décennies.

Sans le moindre scrupule, socialistes et communistes ont infesté nos écoles avec leurs supplétifs ultra-politisés et grassement subventionnés. La FCPE, la Ligue de l’Enseignement et d’innombrables acteurs de l’éducation populaire sont leurs relais idéologiques au même titre que les principaux syndicats d’enseignants (SNUipp, SNES, CGT*…). Les associations accréditées par le ministère (par exemple SOS Méditerranée) participent à cet endoctrinement de la jeunesse. Leur propagande est incessante tout comme le robinet des subventions. Les syndicats lycéens (UNL, FIDL, MNL**), parfaitement non-représentatifs et à la botte de l’idéologie dominante, sont eux aussi totalement instrumentalisés et subventionnés. La gauche est donc très mal placée pour faire la moindre leçon à ce sujet.

Jean-Michel Blanquer a commis une erreur en copiant les techniques douteuses de la gauche (entrisme et création de groupuscules amis via les moyens du ministère). Il a tenté sans succès et avec un certain amateurisme de casser un monopole idéologique. Mais le fiasco d’Avenir Lycéen ne doit pas faire oublier l’essentiel: l’institution scolaire est colonisée par une nuée d’acteurs gauchistes particulièrement sectaires dont la nocivité et le coût pour le contribuable sont extrêmes.

Le Forum École & Nation n’a quant à lui jamais caché sa proximité avec le Rassemblement National (qui est même revendiquée). Il ne fonctionne qu’avec des bénévoles et ne touche aucune subvention ce qui garantit sa liberté de ton. Ce #BlanquerGate rappelle que le duel entre macronistes et gauchistes est mortifère, notre objectif étant justement de sortir de cette impasse en construisant une alternative patriote pour notre école.

* Syndicat national unitaire des instituteurs, professeurs des écoles et professeurs d’enseignement général de collège (majoritaire dans le premier degré), Syndicat national des enseignements de second degré (majoritaire en collège et lycée), Confédération générale du travail.
** Union nationale lycéenne, Fédération indépendante et démocratique lycéenne, Mouvement national lycéen.

Total Page Visits: 1382 - Today Page Visits: 97

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*