Communiqué : réaction au « Grand Jury RTL » de Jean-Michel Blanquer

Communiqué : réaction au « Grand Jury RTL » de Jean-Michel Blanquer

Dimanche 10 décembre, Jean-Michel Blanquer a répondu aux questions des journalistes de RTL lors d’une émission de 53 minutes qui lui était intégralement consacrée. Les membres du Forum Ecole & Nation, qui se sont engagés à être « blanquéro-vigilants », ont écouté avec beaucoup d’intérêt cet entretien dont le bilan est mitigé.

Plusieurs éléments positifs ont été rappelés ou annoncés. Nous nous félicitons des réticences du ministre sur l’utilisation des écrans (notamment en maternelle). Nous considérons que l’interdiction des téléphones portables dans les écoles et les collèges dès septembre 2018 va également dans le bon sens, même si les modalités doivent encore être précisées. Nous notons l’engagement du ministre à appliquer réellement le principe d’une dictée quotidienne en primaire (promesse non tenue par Mme Vallaud-Belkacem). La dictée quotidienne est une revendication ancienne du Front National. L’idée d’un « plan mercredi » (en concertation avec les communes et les ministères des sports et de la culture) peut s’avérer intéressante pour améliorer les activités périscolaires (notamment avec le retour aux 4 jours dans de nombreuses écoles). Sur cette question, tout dépendra de la conclusion des travaux de ce nouveau « plan ». Son refus de la doctrine syndicale du « toujours plus de moyens » rejoint parfaitement nos analyses. Bien évidemment la multiplication des recrutements et des dépenses ne constitue pas une politique scolaire réaliste.

Longuement questionné sur le problème de l’islamisme dans les établissements (que M. Blanquer et les journalistes appellent pudiquement « atteintes à la laïcité »), nous apprécions le fait que le ministre, à défaut de nommer le mal, n’ait pas cherché à le minimiser. C’est en effet un problème majeur puisque l’islam radical tente, par des moyens sournois, d’investir nos écoles. Les « unités laïcité » annoncées par M. Blanquer semblent à ce stade intéressantes. Là encore, il faudra être « blanquéro-vigilant » et voir concrètement ce qu’apportent ces « unités » en plus des dispositifs existants (loi de 2004, règlements intérieurs des établissements…). Par ailleurs, M. Blanquer devra aller jusqu’au bout de sa logique et interdire effectivement la présence de mères d’élèves voilées lors des sorties scolaires (concession scandaleuse faite par Najat Valklaud-Belkacem). M. Blanquer doit faire preuve d’une grande fermeté sur ce point.

Cependant, le ministre a également démontré son incapacité à sortir réellement de la pensée unique. Sa frilosité sur l’uniforme (il ne faut « certainement pas obliger tout le monde » selon M. Blanquer) ou son indécision quant au port du voile à l’Université (il s’abrite derrière sa collègue Frédérique Vidal pour ne pas répondre) sont très décevants. Par ailleurs, il reste flou sur l’« autonomie » des établissements, principe extrêmement ambigu sur lequel le Forum Ecole & Nation est très réticent car il peut servir de prétexte à des expérimentations pédagogiques hasardeuses.

Enfin, son attitude envers Marine Le Pen, accusée à tort de « récupération politique », n’est pas loyale. En effet notre Présidente a fait vendredi 8 décembre une analyse équilibrée de l’action de M. Blanquer. Elle a simplement rappelé que la plupart des annonces faites par le ministre depuis 6 mois étaient dans le programme du Front National depuis très longtemps. Cette pique lancée par M. Blanquer était donc tout à fait injustifiée. Il devrait plutôt saluer le comportement responsable et constructif de Marine Le Pen puisque, selon-lui, le redressement de l’Ecole doit « dépasser les clivages ».

Au total cette longue émission a conforté notre « blanquéro-scepticisme » : le nouveau ministre a vanté son action mais en restant prisonnier, sur bien des sujets, du politiquement correct.

2 Comments

  1. Lorsque JM.Blanquer parle de « récupération politique » concernant les propositions de Marine pour l’Ecole de la nation, on constate qu’il est ignorant du travail effectué en amont de la présidentielle! Lui n’a commencé son existence politique qu’après!

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*