Réforme du baccalauréat : le Forum Ecole & Nation demande à être reçu par J.M. Blanquer

Réforme du baccalauréat : le Forum Ecole & Nation demande à être reçu par J.M. Blanquer

Le « rapport Mathiot », consacré à la réforme du baccalauréat, a été rendu public mercredi 24 janvier. Ce document, qui reproche au baccalauréat actuel d’être « complexe, lourd et peu lisible », ne répond aucunement aux objectifs de simplification qu’il affiche. De nombreux points essentiels restent en suspens, M. Mathiot proposant plusieurs possibilités, notamment sur l’introduction du contrôle continu ou l’annualisation (c’est-à-dire la flexibilisation) du temps de travail des enseignants.

L’introduction de 40% de contrôle continu, à laquelle nous sommes fermement opposés*, pourrait laisser la place à des « épreuves ponctuelles » qui auraient lieu tout au long de l’année, ce qui reviendrait à échelonner les épreuves et non à en réduire le nombre. Quant à la possibilité pour les lycéens de changer certaines matières au cours de leur scolarité, elle induit un alourdissement considérable de l’organisation des établissements ainsi qu’une modulation des services des enseignants (entre 16 et 20 heures hebdomadaires). Sur ces thèmes, M. Mathiot évoque plusieurs options et ne dissipe ni le flou, ni la complexité de sa vision du baccalauréat. En outre, aucune répartition horaire précise ne vient illustrer ce rapport, qui n’indique que des pourcentages dans la note finale du bac. Cette imprécision est totale au sujet des baccalauréats technologiques dont le contour n’est pas du tout expliqué.

Le « rapport Mathiot » donne donc une impression d’inachevé et de précipitation, ce qui est d’autant plus inquiétant que Jean-Michel Blanquer souhaite finaliser sa réforme dans seulement 3 semaines. En effet, le ministre consultera les acteurs de l’éducation d’ici le 14 février, date à laquelle il annoncera ses arbitrages. Compte tenu des enjeux et du flou qui entoure les travaux de Pierre Mathiot, nous demandons à M. Blanquer de nous auditionner afin de nous permettre de présenter notre vision du baccalauréat. Notre Forum, émanation d’un des principaux partis politiques français représente des millions d’électeurs et donc de parents d’élèves. Nous avons toute l’expertise et la légitimité pour participer à cette réforme à laquelle nous souhaitons être associés.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*